mardi 6 juillet 2010

Le Renard et le Dragon

Cela pourrait commencer comme une fable...

Un jour, un Renard affamé

Au bord de l'eau, vint s'attarder.

Dans les miroitements brouillés,
Il crut apercevoir un rapace noyé.

Tout heureux à l'idée du festin qu'il ferait,
Il se jeta à l'eau, les babines alléchées...

L'envergure de la tache ne lui fut pas aisée...
Que de vaines répétitives et inefficaces plongées !

Quant à la suite, je vous laisse imaginer...
Les histoires les plus courtes sont les plus appréciées...
Et pourtant... qu'interdire de rêver

N'est-il pas synonyme de contre-liberté ?

Quant à moi, je les ai observés...
Qui de l'un ou l'autre sera dévoré ?

A vrai dire, je ne sais...

Le Renard et le Dragon

2 commentaires:

Poulepondeuse Coakes a dit…

Je n'arrive pas à imaginer une fin tragique pour le renard si tu es dans le coin: spectatrice indifférente, ce n'est pas toi. J'imagine une main secourable, des bras protecteurs, une voix apaisante et des conseils hautement pédagogiques :)

Karro Lean a dit…

En fait, je déteste finir les histoires ;) et c'est sans doute pour ça que j'aime trop bien les points de suspension...
Néanmoins, je te rappelle tout de même Sara que les dragons, ça n'existe pas ;))