vendredi 16 avril 2010

Contre roches et marées

Contre roches et marées

Au détour du chemin,


Là où il finissait,

Là où il commençait...


Aux lames qui le recouvraient,

Aux boucliers qu'il avançait...


A contre rochers,

A contre marées...


Tantôt disparaissait,

Tantôt renaissait...


Bercé par l'onde mouvante,

Evanescente...


Aucune frontière,

Aucune barrière

Entre l'Eau et la Terre...


Rien ne les empêchait

De se retrouver...


Sans début, sans fin,

Un si subtile chemin,

Dans l'éternité

Sans cesse renouvelé.


Karro Lean

2 commentaires:

Poulepondeuse Coakes a dit…

J'aime beaucoup cette atmosphère et plus encore la possibilité de l'air et de la terre se rejoignant à leur rythme et sans obstacle.

Karro Lean a dit…

Dans leur éternelle approche, sans jamais cependant, réussir à se rejoindre...
Merci Poule pour ton ressenti sur mes mots :))